“Je ne parviens à écrire que sous la forme narrative. Je ne peux pas aligner des idées, j’ai besoin qu’elles s’organisent de façon à construire un récit. Pour ce qui est de parler en mon nom propre, j’ai commencé à le faire depuis près de vingt ans, en écrivant L’Adversaire. Sincèrement, je ne pense pas que ce soit du narcissisme, c’est un souci d’honnêteté : je ne crois pas à une vérité objective ou révélée ; on ne formule, dans le meilleur des cas, que sa propre vérité. Ce qu’on pense et ce qu’on ressent à un instant donné — la vérité d’un moment n’est pas la même qu’il y a dix ans, et ne sera pas la même dans dix ans ou dans dix jours.”

Emmanuel Carrère

Télérama, spécial rentrée littéraire, en kiosques mercredi 20 août 2014.

SIMENON, dans “Les Grandes Heures”, Les écrivains à la Radio, Éditions La Table Ronde.

SIMENON, dans “Les Grandes Heures”, Les écrivains à la Radio, Éditions La Table Ronde.

Gallimard : «Nous sommes dans un climat de confiance avec LVMH»


« Rester dans le passé, cela n’a pas de sens. » : entretien avec Gérard Berréby, fondateur des éditions Allia


Publié le 16 janvier 2014 sur ragemag.fr par Julien Cadot

Les Éditions Gallimard vs Flammarion et la librairie en 1957 par Chardonne. 
Extrait de La Correspondance (Tome 1) Chardonne Morand, Gallimard, 2013.

Les Éditions Gallimard vs Flammarion et la librairie en 1957 par Chardonne.

Extrait de La Correspondance (Tome 1) Chardonne Morand, Gallimard, 2013.

France Culture - (ré)écouter - France Culture


Après un travail d’édition titanesque, le premier des trois tomes de la Correspondance très attendue entre Paul Morand et Jacques Chardonne est enfin publié dans la collection Blanche de Gallimard. Il présente plus de 800 lettres parmi le millier échangé par les deux hommes entre 1949 et 1960.

Le romancier américain Gary Shteyngart, auteur de Super triste histoire d’amour (publié en France aux Editions de l’Olivier) sort aux Etats-Unis un nouveau livre en janvier, qui raconte ses mémoires et s’intitule Little Failure (Le petit raté).

Voici un petit court-métrage décalé pour en faire la promotion. Avec des acteurs et des écrivains…

Vu sur Slate

Dans le secret des long-sellers


Par (L’Express), publié le 13/12/2013

Marie Darrieussecq par Baudouin

Marie Darrieussecq par Baudouin

Prix Goncourt: je n'irai plus chez Drouant


On est allé assister au sacre de Pierre Lemaître. On a surtout retrouvé l’enfer du journalisme de prix.

Par  le 04-11-2013, bibliobs

Edmonde Charles-Roux, trente ans de Goncourt!


Traduire Pynchon, un sacerdoce enthousiasmant



Propos recueillis par Henri-Pierre Fargeon, pour Télérama.
Le 12/11/2013

Tous les livres que j’ai publiés ont comme préoccupation centrale le travail de l’écriture.


Trente ans déjà ! 170 auteurs figurent au catalogue de P.O.L., 700 titres, trois prix Médicis, quatre prix Interallié. Paul Otchakovsky-Laurens, l’éditeur de livres aux couvertures blanches — où on retrouve Marguerite Duras, Georges Perec, Olivier Cadiot, Atiq Rahimi, Mathieu Lindon, Martin Winckler, Iegor Gran, entre autres — accompagnait la semaine dernière au Québec et au Salon du livre de Montréal Marie Darrieussecq, Prix Médicis pour son roman Il faut beaucoup aimer les hommes. Le Devoir l’a rencontré, le temps de quelques questions.

30 novembre 2013 | Guylaine Massoutre Le Devoir