Merci(s) pour ce roman


Baptiste Liger : Je suis venu à la lecture grâce à Homère et Ulysse 31


Benjamin Berton pour fluctuat

En passant par Amazon, votre premier roman a une chance de cartonner - Rue89


A quoi servent les agents littéraires ?


, Nouvel Obs, 11-10-2014

http://calmeplat.tumblr.com/post/98756463018


calmeplat:

Si seulement tu pouvais te redire chaque fois que tu vas t’asseoir à ta table de travail que tu as été un lecteur bien avant d’être un écrivain ! Mets-toi cette idée dans la tête, assieds-toi, ne bouge plus, et demande-toi, en tant que lecteur, quelle œuvre Buddy Glass préfèrerait lire si son…

“Ce que j’aime, dans l’écriture, c’est plutôt la rêverie qui la précède. L’écriture en soi, non, ce n’est pas très agréable. Il faut matérialiser le rêverie sur la page, donc sortir de cette rêverie. Parfois, je me demande comment font les autres?”

Patrick Modiano, Télérama 3377, octobre 2014, Nathalie Crom.

En 1970, Patrick Modiano a 24 ans et deux romans


En février 1970, Patrick Modiano a 24 ans, et a déjà publié deux romans remarqués : « La Place de l’étoile », en 1968, et « La Ronde de nuit », en 1969. Ce sujet télévisé s’attarde sur le caractère du jeune écrivain, à travers une interview et des entretiens avec plusieurs de ses proches.

“Ouais, c’est quand même solitaire comme vie, c’est un peu inhumain d’écrire un roman. Je me souviens qu’un des premiers types qui m’a photographié, Louis Meunier, qui photographiait beaucoup d’écrivains me disait : « Au fond, les écrivains, ça boit beaucoup pour les mêmes raisons que les terrassiers, parce que c’est usant de creuser ». Et au fond, c’est ça. C’est pour ça que l’alcoolisme est aussi répandu chez les écrivains.”

Michel Houellebecq, interview de Jacques Mandelbaum pour Le Monde, 09.09.2014.
“Je ne parviens à écrire que sous la forme narrative. Je ne peux pas aligner des idées, j’ai besoin qu’elles s’organisent de façon à construire un récit. Pour ce qui est de parler en mon nom propre, j’ai commencé à le faire depuis près de vingt ans, en écrivant L’Adversaire. Sincèrement, je ne pense pas que ce soit du narcissisme, c’est un souci d’honnêteté : je ne crois pas à une vérité objective ou révélée ; on ne formule, dans le meilleur des cas, que sa propre vérité. Ce qu’on pense et ce qu’on ressent à un instant donné — la vérité d’un moment n’est pas la même qu’il y a dix ans, et ne sera pas la même dans dix ans ou dans dix jours.”

Emmanuel Carrère

Télérama, spécial rentrée littéraire, en kiosques mercredi 20 août 2014.

SIMENON, dans “Les Grandes Heures”, Les écrivains à la Radio, Éditions La Table Ronde.

SIMENON, dans “Les Grandes Heures”, Les écrivains à la Radio, Éditions La Table Ronde.

Gallimard : «Nous sommes dans un climat de confiance avec LVMH»


« Rester dans le passé, cela n’a pas de sens. » : entretien avec Gérard Berréby, fondateur des éditions Allia


Publié le 16 janvier 2014 sur ragemag.fr par Julien Cadot

Les Éditions Gallimard vs Flammarion et la librairie en 1957 par Chardonne. 
Extrait de La Correspondance (Tome 1) Chardonne Morand, Gallimard, 2013.

Les Éditions Gallimard vs Flammarion et la librairie en 1957 par Chardonne.

Extrait de La Correspondance (Tome 1) Chardonne Morand, Gallimard, 2013.

France Culture - (ré)écouter - France Culture


Après un travail d’édition titanesque, le premier des trois tomes de la Correspondance très attendue entre Paul Morand et Jacques Chardonne est enfin publié dans la collection Blanche de Gallimard. Il présente plus de 800 lettres parmi le millier échangé par les deux hommes entre 1949 et 1960.